Quand un principe paysan rejoint les fondements du Développement Durable,
nous alignons nos valeurs à la sincérité de nos produits.

Thibault et Mikaël

Ethique

Nous sommes des agriculteurs convaincus de la qualité de nos pratiques.

Notre idée : faire le pont entre la tradition et la modernité.

  • Des produits traditionnels
  • Des techniques agricoles avancées et une science formulatoire d’aujourd’hui.

Pour vous proposer des produits sains, peu transformés, parfaitement traçables.

Nous savons que tout est perfectible, mais nous prenons soin de mettre en place :

  • Des pratiques agricoles respectueuses de la biodiversité et du changement climatique
  • Des formules conçues avec un maximum de produits de notre ferme
  • Des packagings réfléchis en termes de recyclage (monomatériau pour la crème main et verre pour les crèmes et huiles corps)

Et nous sommes dans une démarche d’amélioration continue.

Notre démarche est à l’opposée d’une démarche uniquement fondée sur du marketing. Nous voulons vous proposer des produits sains, efficaces et sans fausses promesses, agréables à utiliser.

histoire

AUX PORTES DE VEZELAY

Nous sommes deux agriculteurs de l’Yonne dans la région des marches du Morvan. Nous nous connaissons depuis notre enfance. Issus du milieu agricole depuis quelques générations, nous avons constaté les dérives de ce métier qui sont la résultante de choix politiques et industriels. Aujourd’hui nous constatons les limites de ce modèle et nous avons murement réfléchi à donner plus de sens à notre métier pour plus de qualité, plus de traçabilité, plus d’authenticité dans la consommation de nos produits quotidiens. Avec Beaucharme cosmétique, nous sommes convaincus que pour être soutenables nous devons développer des produits locaux, réinventer des savoir-faire disparus tout en profitant de la compréhension moderne des pratiques :
  • Maintenir des sols vivants, à bénéficier de la biodiversité plutôt que la combattre, 
  • À employer des mains et des savoirs locaux pour réinventer une économie à l’échelle du territoire de la Bourgogne.
Nous voulons développer des produits de qualité, porteurs de sens et valorisant notre travail.
Emplacement de Beaucharme Cosmétique
Carte IGN de notre parcelle

Notre marque est héritée du nom d’une de nos parcelles sur la commune d’Asquins. C’est ainsi qu’est né Beaucharme Cosmétique. Au-delà des cultures classiques de plantes oléagineuses, nous avons réintroduit des plantes anciennes : la cameline et le chanvre et nous avons développé le savoir-faire pour la culture de la bourrache, carthame et l’onagre, extrêmement rare en France.

Nous avons aussi introduit la culture de menthe, de camomille, de sauge sclarée, de laurier et de lavandin distillées à la fabrique située tout près de la colline de Vézelay.

Entourés de spécialistes de la cosmétique, notre défi était de confectionner des huiles visage et corps, des crèmes mains, des savons avec le maximum de produits de la ferme sous un mode de production conforme au référentiel de l’agriculture biologique.

Le résultat ? une première gamme de produits cosmétiques de belle qualité, fidèle à ses valeurs terriennes, sans ostentation, sans promesses inutiles mais des produits compatibles avec la peau, délicatement parfumés et sans sophistication exagérée, à la manière de cette cuisine qui met en avant les produits du terroir.

notre démarche

Les Huiles : la base de la cosmétique

Les huiles sont vraiment la base de la cosmétique. Elles nourrissent les différentes couches de l’épiderme. Contrairement à une idée reçue, l’eau n’hydrate pas, les huiles oui… Effectivement, les huiles permettent à la peau de préserver son hydratation qui vient très majoritairement de l’intérieur. Elles assouplissent la peau. On parle d’un rôle émollient (hydrate, assouplit, adoucit).

Mais de grâce, toutes les huiles ne se valent pas ! Depuis trop longtemps les cosmétiques à bas prix utilisent des huiles minérales (issue de la synthèse pétrochimique). Ces huiles sont très stables et peu chères mais ce sont les résidus contenus dans ces huiles qui posent un problème ainsi que le fait qu’elles soient très différentes des acides gras de notre peau.

Est-ce que toutes les huiles végétales se valent ?

Pas du tout. L’industrie cosmétique utilise beaucoup d’huile de palme venant d’Asie. Si un effort certain a été observé dans les pratiques, il n’en reste pas moins que ces sources contribuent encore à la déforestation et donc au pillage de la biodiversité tout autant que l’absurdité de faire parcourir des Matières Premières d’Indonésie ou de Malaisie (à 20 000 km de France !). Absurde !

Ensuite il faut savoir que les huiles végétales peuvent être extraites à l’hexane (un solvant pétrochimique très toxiques pour les opérateurs et l’environnement) ou par pressage. C’est évidemment la deuxième solution que nous avons retenue. Au-delà de ça, nous prenons grand soin de nos huiles pour les préserver de l’oxydation grâce à un matériel adapté de grande qualité.

Chaque huile, par sa composition a des bénéfices spécifiques sur la peau. C’est la raison pour laquelle nous avons choisis 5 huiles : le tournesol, le carthame, la cameline,la bourrache et le chanvre.

Un trésor pour la peau et nos narines !

Les huiles essentielles sont extraites par entrainement à la vapeur (une sorte de distillation) à partir de plantes aromatiques. Ce procédé permet de récupérer des substances qui sont la base des parfums et de certains actifs de soin.

Nous prenons le plus grand soin à extraire nos plantes aromatiques : Menthe poivrée, Lavandin, Sauge sclarée, Camomille romaine et Laurier avec l’usage d’un alambic moderne qui permet de préserver au mieux la qualité de l’Huile essentielle.

Conscients des enjeux de développement durable, nous utilisons également les hydrolats (eau de condensation de la vapeur de distillation sursaturée en huile essentielle) pour formuler nos produits.

Sachez qu’il faut 200 à 300 kg de plante fraiche pour obtenir 1 l d’huile essentielle.

nos process

Parce qu’aujourd’hui le comment a autant d’importance que le produit, nous avons pris le temps de mettre en cohérence nos valeurs et la qualité de nos produits.

La culture de nos plantes

Nous ne cherchons pas de certification mais nos pratiques sont conformes aux itinéraires de l’agriculture biologique.

Mais nous sommes allés au-delà. Pour réduire nos émissions de CO2 et préserver la biodiversité, nous avons fait le choix de cultiver nos plantes aromatiques en bandes avec des couverts permanents entre les bandes. Ainsi les sols restent vivants toute l’année, capturant plus de CO2 et nourrissant tout l’écosystème sous-terrain. La multiplicité des espèces permet de conserver une biodiversité importante sur la faune volante (insectes, oiseaux) pour faire fonctionner un écosystème bien vivant.

Les plantes aromatiques que nous cultivons sont mellifères, autrement dit leur nectar nourrit les abeilles. Installées sur des petites surfaces autour de la Fabrique, notre lieu de transformation, nos plantes aromatiques sont donc parfaitement tracées.

Nos procédés de transformation

Les huiles sont obtenues par pression à froid. Il va sans dire qu’aucun solvant n’est utilisé. Ces huiles sont pressées, décantées, filtrées et préservées à l’abri de l’air et de la lumière jusqu’à leur formulation cosmétique.

Les huiles essentielles sont obtenues par vapodistillation. Les plantes sont récoltées fraiches et distillées immédiatement après la coupe. Ce procédé traditionnel a été optimisé pour limiter l’énergie et l’eau pour obtenir nos huiles essentielles. L’huile essentielle est séparée de l’eau de condensation dans un essencier. Dans l’objectif de valoriser tous nos produits, nous récupérons cette eau chargée d’Huile Essentielle appelée Hydrolat pour formuler nos produits cosmétiques.